Commandez aussi par téléphone au 07 68 11 16 74

Le CBD chez les adolescents : une solution contre l’anxiété ?

Le CBD chez les adolescents : une solution contre l’anxiété ?

Le stress, la dépression et l’anxiété font partie des maux de la société actuelle. Les consommateurs de CBD se sont certainement déjà demandé s’il existait un produit de chanvre adapté. La réponse est affirmative puisque le traitement des troubles d’anxiété figure parmi les vertus du cannabidiol. La consommation pendant l’adolescence est un point important abordé dans cet article.

L’âge légal pour prendre du CBD

L’âge requis pour acheter un produit issu du chanvre légal varie d’un État à un autre. Généralement, il est de 18 ans, comme c’est le cas en France. Cette limite peut
toutefois aller jusqu’à 21 ans dans certaines contrées comme le Canada, et ce, depuis le premier janvier 2020. La consommation de CBD n’est cependant pas interdite aux mineurs. De nombreuses études attestent même de ses vertus calmantes pour lutter contre le stress, l’état dépressif ou l’anxiété chez les adolescents.
Aux États-Unis, la législation reste encore floue concernant l’âge minimum pour se procurer du cannabidiol. Les dispositions diffèrent d’un pays à un autre. En Virginie, par exemple, l’achat du cannabis devient légal lorsque l’adolescent présente une ordonnance. Des parents sont toutefois méfiants vis-à-vis du CBD, ne connaissant pas très bien sa différence avec les autres cannabinoïdes. Le THC ou tétrahydrocannabinol est pratiquement la substance psychoactive et addictive. Le cannabidiol, lui, est tout à fait sûr et ne présente pas de danger pour la santé. Ainsi, prendre du CBD n’équivaut pas à consommer de la marijuana. Certaines études démontrent aussi l’efficacité des cannabinoïdes contre la sclérose en plaques.
Le CBD proposé sur le marché a d’ailleurs déjà été soumis à différentes études sur les adultes. Certains essais s’avèrent même prometteurs concernant l’utilisation de la molécule sur des jeunes sujets. Pour consommer du CBD en toute sécurité et ne pas perdre le contrôle, il faut suivre scrupuleusement les recommandations du médecin.

L’efficacité du CBD contre les troubles anxieux

Les enfants et les adultes peuvent éprouver de l’anxiété, un trouble psychologique bien connu. Les symptômes sont susceptibles de survenir à tout moment à l’école, au travail ou à la maison. Ces crises se présentent de différentes manières allant des petites craintes aux excès de colère et la sensation de ne pas respirer. Il s’agit d’une réponse tout à fait naturelle de l’organisme face à des situations stressantes.

Des études ont démontré que ces manifestations sont en réalité dues à une faible
quantité de sérotonine dans le cerveau. Les antidépresseurs ISRS sont les
médicaments normalement prescrits pour la gestion de l’anxiété et du stress. Toutefois, a plupart des traitements de capture de ladite hormone provoquent des effets secondaires comme les insomnies.
L’huile de CBD se présente comme une solution plus naturelle pour parvenir à un
résultat fiable. De plus, elle n’occasionne aucun inconvénient pour la santé. Ses
principes actifs stimulent les récepteurs qui sont liés à la production de sérotonine.
L’huile de CBD est également indiquée pour diminuer les signes de panique au cours des périodes de dépressions.
Concernant les personnes souffrant d’insomnie, le CBD apporte une sensation de calme pendant le sommeil. Il favorise aussi le prolongement de la détente le lendemain.

Actuellement, la molécule est même reconnue en tant que complément alimentaire agissant en faveur du bien-être au quotidien.
Le choix du CBD est également logique pour les cas ne requérant pas la prise de
médicaments lourds. En effet, cette substance convient tout à fait au traitement de l’anxiété à court terme. L’utilisation dans un but récréatif est toutefois interdite pour les plus jeunes.

La consommation de cannabis chez les adolescents

En France, le CBD est légal et n’est pas qualifié en tant que stupéfiant. Il agit sur la santé mentale et comportementale. Même si la vente aux mineurs est interdite,
nombreux sont les adolescents qui en prennent. Cela a été favorisé par le confinement dû à la pandémie du Covid-19.
À titre d’exemple, une enquête a été menée auprès d’un adolescent après sa
découverte du CBD. Étant un timide maladif, il avait toujours la phobie des situations sociales comme s’exprimer en public. Il a évolué grâce au cannabidiol. À une époque, il avait même du mal à trouver le sommeil et à étudier sereinement. Quelques gouttes d’huile de CBD sous la langue avant de dormir lui ont permis de se relaxer. La prise de ce produit lui a été suggérée par sa mère qui était plutôt réticente au début.
De nombreux parents ignorent encore ce qu’est le CBD et quel type de pathologie il peut guérir. D’ailleurs, la substance n’est pas psychoactive et il est difficile de déterminer si son enfant en consomme ou non.
Le vapotage est de plus en plus populaire auprès des jeunes et offre une alternative aux fumeurs. Sa forme la plus connue est la cigarette électronique. Selon un sondage effectué sur 803 consommateurs de cannabis, le mode le plus prisé reste le produit à fumer. Cette méthode obtient 45 % des ventes contre 24 % pour la prise sublinguale. La vape arrive en troisième position avec 13 %, juste avant l’infusion qui arrive à 11 %.
L’industrie présente le CBD comme un produit de bien-être. Les jeunes l’utilisent en tant que remède homéopathique pour calmer leur angoisse profonde et leur anxiété sous toutes leurs formes.

Combattre l’anxiété par l’huile de CBD

Différents tests attestent de l’effet anxiolytique du CBD à des fins médicales. Son action est assimilable à celle du Xanax et du Prozac, des médicaments agréés. Pour lutter contre l’anxiété, il faut mobiliser davantage de sérotonine vers le système nerveux central ou stimuler la neurogenèse. L’huile de cannabidiol permet de véhiculer plus de sérotonine vers le cerveau.
La consommation de CBD est également bénéfique pour les individus émotionnellement instables, souvent tristes ou victimes de dépression. L’huile de cannabis est un produit reconnu qui apporte de la détente et du bien-être. Loin d’être un médicament, elle ne guérit pas les troubles psychiatriques graves, mais contribue à l’amélioration de l’état du patient. L’utilisation d’une huile de qualité est importante pour parvenir à un résultat rapide. Il est possible de la consommer de différentes manières : en vaporisation, par ingestion ou à travers les boissons.
La quantité de CBD nécessaire dépend notamment de la gravité des symptômes. Un faible dosage, à l’exemple d’une cartouche destinée au vapotage, suffit pour dissiper l’état de nervosité au quotidien. Pour les prises de panique ou les troubles obsessionnels compulsifs (TOC), une quantité plus importante est indispensable. Quant aux maux liés à un état post-traumatique, la prise de CBD sera également plus fréquente.
Pour éviter les effets indésirables du THC, celui-ci doit être inférieur à 0,2 %. Au-delà de cette limite, le produit est même illicite. Lors du sevrage du THC, le CBD peut en inverser les effets : crises d’angoisse, de panique, rythme cardiaque accéléré, etc.