Commandez aussi par téléphone au 07 68 11 16 74

Consommation de CBD : qui sont les plus intéressés ?

Consommation de CBD : qui sont les plus intéressés ?

Longtemps destiné à un usage récréatif, le cannabis est une plante considérée comme une drogue. Les fumeurs de marijuana sont alors perçus comme des contrevenants. Toutefois, diverses études menées sur le chanvre et ses composés cannabinoïdes ont changé la perception sur cette plante dite récréative. Désormais, la dépénalisation du cannabis est en cours grâce à l’usage thérapeutique du CBD, l’un de ses composants. Découvrez qui sont les consommateurs de cannabis en France.

Le CBD a tout changé

Fumer de l’herbe, des joints ou de la beuh est illégal. Les effets notoires de ces drogues psychotropes ne sont plus à expliquer. D’ailleurs, les services antistupéfiants emploient tous les moyens pour arrêter les consommateurs utilisant ces produits à des fins récréatives. Cependant, la découverte de la molécule de CBD a changé le point de vue sur le chanvre indien.

Cette substance contenue dans les plants de cannabis est l’exact opposé du THC. Ce dernier engendre des hallucinations et d’autres effets psychotiques chez les consommateurs. En revanche, le CBD dispose de nombreuses vertus thérapeutiques. Cette molécule a été très démocratisée faisant d’elle le produit-phare pour une grande partie de la population humaine dans le monde. Qui donc sont les consommateurs de ce type de produit ?

Le profil généralisé des usagers de cannabis

La consommation de cannabis en France et dans le monde est plus ou moins autorisée. Le chemin vers la légalisation de cette plante est encore long. Cependant, son utilisation ne vous fera plus encourir une amende. Ainsi, il existe peu d’études concernant les profils des consommateurs réguliers de CBD. Toutefois, certaines données recueillies ces dernières années mettent en lumière qui sont les fumeurs de cannabis en France. Celles-ci ont également permis de connaître qui procèdent à sa consommation régulière sous diverses formes.

Selon les informations obtenues, ceux qui fument du cannabis à des fins médicales sont âgés entre 25 et 45 ans. Ce sont des statistiques intéressantes dans la mesure où aucun adolescent (18-25 ans) ne prend de la marijuana médicinale. C’est une bonne chose car les jeunes de 20 à 25 ans aiment fumer un joint pour son aspect récréatif. Le point spécifique à savoir, c’est que les amateurs de CBD ne sont pas des consommateurs de cannabis.

Les personnes de 55 ans et plus consomment moins de cannabis médical. En effet, ils ne représentent que moins de 8 % du nombre total des enquêtés lors des études. Concernant le sexe des consommateurs, les hommes sont de plus grands habitués de l’herbe de cannabis et de ses variantes. Cela tient au fait qu’ils préfèrent fumer le CBD ou l’utiliser avec une cigarette électronique. En revanche, les femmes ne sont pas adeptes de l’inhalation et optent pour des méthodes d’absorption plus douces.

Les catégories d’utilisateurs de cannabis thérapeutique

Quelqu’un qui consomme du CBD dans un but médicinal n’est plus un fait choquant. L’usage du cannabis aux États-Unis et le reste du monde a entraîné un débat sur la législation des prises de drogues. Si légaliser l’utilisation de chanvre est problématique, la mise en place d’une réglementation stricte a permis d’ouvrir le marché du cannabis à des millions de consommateurs. Voici les différentes catégories de personnes ayant une consommation personnelle de CBD.

Les séniors

Les personnes âgées profitent pleinement de l’usage autorisé de la marijuana thérapeutique. Cette plante a beaucoup d’arguments en sa faveur ! C’est un puissant anti-inflammatoire et elle soulage de nombreux maux. Ainsi, ceux qui consomment du CBD, surtout les séniors, voient leur sommeil, appétit et/ou humeur améliorés. Ils sont également moins stressés.

La principale raison pour laquelle les séniors apprécient le cannabis à usage médical est son pouvoir soignant. Ce produit les guérit d’un grand nombre d’affections liées à l’âge. Il est très efficace contre les douleurs chroniques telles que celles musculaires ou l’arthrose. Très souvent, les personnes du 3e âge privilégient l’usage simple d’infusions, baumes, gélules ou d’huile à taux élevé de CBD.

Le fumeur de joint en sevrage

Consommer du cannabis dans un but récréatif entraîne une addiction. C’est ce point qui a provoqué sa prohibition et la mise en place de mesures de dissuasion comme l’emprisonnement. Actuellement, un fumeur habitué des joints peut dorénavant utiliser le CBD comme moyen de sevrage.

Le chanvre thérapeutique est également parfait pour combattre les effets secondaires apparaissant chez les consommateurs quotidiens de drogues. C’est aussi une solution efficace contre les autres addictions telles que l’alcoolisme. Le CBD est un excellent palliatif pour atténuer les effets du manque au cours du sevrage.

Les sportifs

Le CBD est considéré comme faisant partie des drogues douces. Ainsi, il n’entre pas dans la catégorie des produits dopants. De ce fait, consommer de la marijuana à des fins thérapeutiques ne pénalise pas les sportifs professionnels.

La pratique du sport à un haut niveau affecte grandement le corps des athlètes. Ils peuvent ressentir diverses douleurs ou souffrir de nombreuses blessures durant leurs activités. L’usage médical du cannabis permet de les soulager efficacement. En effet, ses propriétés anti-inflammatoires réduisent les maux physiques des sportifs. De plus, le CBD est un excellent anxiolytique qui réduit la fatigue et leur assure un sommeil de qualité pour une récupération plus rapide.

Un produit populaire

Depuis quelques années, la notoriété liée au CBD ne cesse de croître. Le nombre d’utilisateurs convaincus par les effets du cannabis thérapeutique est également en hausse. D’après certaines analyses, 80 % des personnes ont noté les vertus de la prise de cette substance. Ils sont donc plusieurs à déclarer avoir pris des produits à base de CBD de manière régulière.

L’effet du cannabis en tant que stupéfiant est dangereux. Le CBD extrait du chanvre, quant à lui, est moins risqué. Toutefois, certains consommateurs ont noté certains effets secondaires légers. Ils ont eu la bouche sèche ou ont souffert d’étourdissements ou de somnolence. Néanmoins, ces inconvénients n’ont été relevés que chez une minorité des sondés (10 %).

Ainsi, avant toute prise de ce type de produit, il est nécessaire de bien vous renseigner. Votre médecin peut vous instruire sur les différentes méthodes de consommation du CBD. Il peut aussi vous prescrire du cannabis médical selon vos symptômes.

Législation et CBD

Si la vente de cannabis à visée médicinale s’est popularisée ces dernières années, ce produit est au cœur des polémiques. En tant que drogue douce, le CBD tiré du chanvre profite d’un certain flou juridique. Contrairement à la consommation de marijuana ou d’autres produits contenant du THC, avoir consommé du CBD n’est pas une infraction.

Actuellement, la législation sur le cannabis médical constitue un sujet courant des débats politiques. La légalisation de la marijuana nécessite la prise en compte de nombreux enjeux. La fin de la prohibition de cette plante et sa décriminalisation peut entraîner un accroissement du marché des drogues illicites. Du coup, nombreux se mettent contre la législation visant à la légalisation totale du cannabis.

En Europe, plusieurs pays sont déjà partisans de la légalisation de la marijuana médicale. C’est notamment le cas de l’Autriche ou du Benelux. La Suisse, quant à elle, est le premier pays consommateur de CBD. L’Italie par exemple fait partie des cultivateurs de cannabis dans l’Union Européenne.

En France, le CBD est disponible à la vente. Pourtant, le pays est le dernier à promouvoir la légalisation du cannabis. Quelle est la raison de ce paradoxe ? Il est dû à l’image négative de la consommation d’herbe ainsi qu’aux dangers du cannabis. Cependant, la vision du public concernant le chanvre change de plus en plus. Le flou juridique sur le sujet et l’intérêt croissant des consommateurs provoquent donc le développement des cultures du cannabis. Cela occasionne aussi la multiplication en nombre des boutiques spécialisées dans le commerce de CBD dans l’Hexagone.