Commandez aussi par téléphone au 07 68 11 16 74

CBD et THC : Quelles sont les différences ?

CBD et THC : Quelles sont les différences ?

Le cannabidiol (CBD) et le tétrahydrocannabinol (THC) sont les composants les plus populaires de la plante du chanvre. Ils ont la même structure moléculaire, dont 21 atomes de carbone, 2 d’oxygène et 30 d’hydrogène. Ces deux cannabinoïdes diffèrent toutefois sur quelques points.

La question de la légalité du cannabis

La légalisation du cannabis a pris du temps en France. Le flou juridique a toujours existé, faute d’une loi réglementant la vente et la culture du chanvre. Cette situation a déjà entraîné des discordes entre le gouvernement, les acteurs et les consommateurs de cannabis. L’arrêté du 31 décembre 2021 apporte des précisions sur le sujet.

Désormais, la culture et la vente du cannabis sont autorisées, le taux de THC étant limité à 0,2 %. La législation n’a en revanche pas établi de restrictions quant à la quantité de CBD dans la plante.

C’est donc officiel, l’usage du cannabis concentré en cannabidiol est totalement légal. Le tétrahydrocannabinol, quant à lui, l’est seulement à un taux réglementé. Autrement, il est classé dans les drogues dures. La légalisation de la marijuana n’est pas encore d’actualité et son usage dans un but récréatif constitue une infraction. D’ailleurs, les tests salivaires mis en place permettent de détecter la présence du THC dans l’organisme. D’un autre côté, aucun dépistage n’est nécessaire pour contrôler la présence du CBD dans le corps.


Les vertus médicinales attendues du CBD et du THC

Les principes actifs des cannabinoïdes imitent les actions des endocannabinoïdes : les molécules responsables de la santé corporelle. Une fois entrés dans l’organisme, ils se connectent à des récepteurs différents, d’où la divergence des effets du cannabis. De manière générale, le THC agit au niveau du système nerveux central tandis que le CBD sollicite d’autres parties du corps.

La gestion du stress est attribuée à la consommation de cannabidiol. Celui-ci apaise les tensions, réduit l’anxiété et favorise le sommeil réparateur dans le cas d’une insomnie. L’action contre la douleur chronique est partagée par le cannabidiol et le tétrahydrocannabinol. Toutefois, le THC est un stupéfiant, car il modifie la conscience et réduit les capacités cognitives. Le risque de développer un état anxieux, voire paranoïaque est très élevé chez les consommateurs de ce produit. D’autre part, les personnes qui en consomment ont souvent des pupilles dilatées.

Compte tenu de ces remarques sur le plan médical, le THC est classé parmi les substances psychotropes. Le potentiel du CBD est en revanche reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).


Les différentes modes de consommation de ces substances

Le marché du cannabis propose différentes formes de cannabidiol. L’huile du chanvre est utilisée pour le massage, la consommation sublinguale et les préparations culinaires. L’e-liquide, une essence différente de la précédente, est destinée aux cigarettes électroniques. D’autres arômes peuvent être ajoutés pour camoufler le côté brut du cannabis. Le CBD se positionne également dans les cosmétiques et propose des produits capillaires et des soins corporels. Les gélules, la poudre et la résine de cannabis sont également présentes dans les points de vente dédiés.

Le THC est souvent utilisé à des fins récréatives et se présente sous forme de joint à fumer. C’est illicite, mais les consommateurs s’en procurent sur le marché noir. Des études lui attribuent cependant un certain potentiel pour la santé, lorsqu’il est employé dans le cadre d’une thérapie. Il est toutefois nécessaire d’observer une grande prudence afin d’éviter les effets secondaires. Des capsules et des huiles de THC sont vendues dans les pharmacies de certains pays.


La place du THC et du CBD dans le domaine pharmaceutique

Grâce à son potentiel dans le domaine de la santé, le cannabis peut être prescrit médicalement. Dans certains pays, le tétrahydrocannabinol est préconisé pour lutter contre les douleurs aigües. Ces dernières sont souvent liées à la maladie de Parkinson et aux effets de la chimiothérapie. En France, c’est le cannabidiol qui entre dans la composition de certains médicaments et est utilisé à des fins thérapeutiques. Le plus connu parmi ceux-ci est celui utilisé au cours des traitements des personnes épileptiques. Des essais cliniques sont aussi en cours pour les thérapeutiques de la maladie de Crohn ou la sclérose en plaques.

Le cannabis médical est présent dans les pharmacies de différents pays comme le Pays-Bas, l’Allemagne, le Royaume-Uni et divers États américains. Ces produits contiennent à la fois du THC et du CBD. Ils sont notamment commercialisés sous forme d’huile, de gélules et de fleurs séchées.

Le CBD et le THC peuvent tout à fait agir ensemble à des fins bénéfiques. Les médicaments à spectre complet sont d’ailleurs les plus recommandés pour l’effet d’entourage, contrairement aux isolats. Parfois, le CBD est utilisé lors du sevrage d’une personne ayant pris du THC à fortes doses.

Sources :

https://www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/un-arrete-legalise-le-cbd-mais-interdit-de-le-fumer-1375823

https://www.lelabdelendo.com/blogs/infos/quelle-est-la-difference-entre-le-cbd-et-le-thc-quelle-est-la-difference-entre-le-cbd-et-le-thc 

https://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/39008/cannabis-therapeutique-liste-premieres-pharmacies-participant-lexperimentation-devoilee